Les 8 courts-métrages qu’il ne fallait pas rater en 2018 !

En 2018, un petit nouveau à fait son entrée dans mon quotidien : le court-métrage. Alors certes j’étais déjà familière à ce monde là mais très loin d’imaginer son réel potentiel. J’ai eu la chance de participer a la programmation de la huitième édition du festival Chacun son court à Strasbourg, organisé par La Cigogne Enragée grâce à qui j’ai également pu participer au Festival International du court-métrage de Clermont-Ferrand. Ces deux expériences m’ont clairement prouvée la grande diversité de ce format et j’y ai découvert de petites pépites. Que ce soit via des plateformes telles que Youtube ou Viméo, en festival ou parfois avant certains longs-métrages, ce format est désormais quelque chose qui m’intéresse et m’attire davantage. Accessible un peu partout, il suffit parfois de chiner sur la toile pour tomber sur de véritables œuvres. Le court-métrage est réellement un puits sans fin de créativité et de talent, réalisé autant par de grands noms, des amateurs ou des étudiants (Femis, Gobelins ou universités). Voici les 8 courts-métrages que j’ai préférés en 2018 (liste non exhaustive que j’ai basée en priorité sur ceux que j’ai pu retrouver en ligne pour vous permettre de les visionner à votre tour, mais ils ne le sont pas tous malheureusement…).

J’mange froid de Romain Laguna

J’mange froid est un des courts métrages qui m’a le plus touché cette année. Peut être parce qu’il allie beaucoup de thématiques que j’aime retrouver à l’écran : la musique, la banlieue, les personnages forts, l’amitié, etc. Interprété par le rappeur français MELAN qui vaut le détour ne serait-ce que pour sa musique, ce film est une petite bulle d’espoir qui fait du bien et dont vous entendrez parler encore en 2019 puisqu’il se trouve parmi la sélection officielle courts métrages des Césars de cette année !

extrait du film

Bonobo de Zoel Aeschbacher

Un des meilleurs (voir peut être LE meilleur) film de 2018, Bonobo est un film chorale qui monte en puissance à chaque minute et fini par vous emporter dans une tornade absurde et à la fois si réaliste. On suit les quelques heures de plusieurs protagonistes qui vont sans s’en rendre compte être lié par la panne de l’ascenseur de leur immeuble. C’est intelligent, beau, puissant et totalement prenant. La maîtrise du rythme et de la tension est réellement incroyable, donc chapeau bas au réalisateur. Je n’ai pas réussi à remettre la main dessus mais si vous le trouvez, regardez le vous ne serez pas déçus !

Pépé le morse de Lucrèce Andreae

Ce petit film a reçu le César 2018 du meilleur court-métrage d’animation et c’est mérité. Je pense néanmoins (pour en avoir fait l’expérience avec un visionnage à plusieurs) qu’il ne parlera peut être pas à tout le monde. Cependant, étant disponible sur arte.tv je vous conseille de le visionner pour vous faire votre propre avis, pour ma part ce fut un bon moment plein d’émotions. Pépé le morse raconte l’épopée d’une famille à travers les dunes pour dire adieu au grand-père qui vient vraisemblablement de les quitter. La grand-mère, la fille, les enfants : tous appréhendent le deuil d’une façon différente. C’est poétique, drôle parfois, bien écrit et surtout très bien réalisé .

Les indes galantes de Clément Cogitore

Pour celui ci, je pense que son appréciation est profondément subjective. Il faut être touchée par ce que l’on voit et ce que l’on entends, et ça n’atteindra peut être pas tout le monde donc faites l’expérience et dites moi (film complet ci-dessous). La mise en scène est sublime et nous offre cinq minutes merveilleuses.

Film complet

Prends mon poing de Sarah Al Atassi

Ce film (produit par La Fémis) est une véritable claque d’une dizaine de minutes. Il a également divisé le public et cela fait partie de sa force. Il est violent certes, mais une violence nécessaire et organique. Les coups et le corps comme seul moyen de communication pour ses deux êtres solitaires. Un langage propre qu’ils se sont attribués et qui finira par les rapprocher. Un vrai coup de poing visuel également, ce film ne laisse personne indifférent.

Teaser du film

Bao de Domee Shi

Celui ci beaucoup d’entre vous ont dû le voir ou en entendre parler puisqu’il a été produit par Pixar et diffusé en salles juste avant le film Les Indestructibles 2 durant l’été 2018. Désormais disponible en ligne juste ici, vous pouvez voir ou revoir ce petit film d’animation à croquer qui m’a beaucoup plu. Les influences asiatiques sont très chouettes et l’histoire assez jolie. Un doux moment qu’il serait dommage de rater surtout que c’est (au passage) le premier court-métrage réalisé par une femme pour Pixar.

Malik de Nathan Carli

Retour sur un univers bien plus sombre avec Malik, un court métrage que j’ai réellement adoré. L’histoire d’un jeune de banlieue qui décide de fuir son quartier et sa famille avec son copain. En quelques minutes le film traite de l’homosexualité, de la banlieue, de la famille ou encore de la religion. Une fuite vers la liberté très bien menée avec une tension maîtrisée jusqu’au bout. Le film est très beau et presque trop court !

Avec Thelma de Ann Sirot et Raphael Balboni

On finit tout en légèreté avec ce petit film sur l’homoparentalité. Avec Thelma raconte les quelques jours que passent un couple homosexuel avec la nièce de l’un deux qui va littéralement bouleverser leur quotidien et les marquer. Le film parle autant de la routine au sein du couple que de la vision de la société des parents homosexuels. Intelligent et léger à la fois, c’est un film qui mérite d’être vu.

Teaser du film

Il y en a tant d’autres que j’ai eu la chance de visionner et bien plus que je n’ai pas eu le temps de voir, alors en attendant de découvrir le cru de 2019 j’espère que cette petite sélection de courts-métrages sortis l’année passée vous a plu !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s