CALENDRIER DE L’AVENT #19 – Hommage 2019

Chaque année amène son lot de disparitions et forcément, plus on vieillit, plus nos « idoles » aussi ! Après avoir perdu Jean Rochefort en 2017, j’ai également eu le cœur très serré cette année.

Retour sur ceux qui nous ont quitté en 2019 et qui ont marqué mon histoire avec le cinéma !

Michel Aumont 1936 – 2019

Ce grand acteur français a eu une carrière phénoménale. Dès les années 70 jusqu’en 2019 inclus, il faisait partie de la génération d’acteurs français attirée par le cinéma et le théatre. Un acteur que j’ai découvert lorsque j’étais très jeune, principalement dans les films de Francis Veber dans les années 2000, que j’adorais. Le Placard, L’emmerdeur ou encore La doublure : Michel Aumont m’a régalé à chaque fois, et j’aurais adoré le voir au théatre.

Anémone 1950 – 2019

Son pseudo vient de son premier film, réalisé par Phillipe Garrel en 1968 : Anémone.

De son vrai nom, Anne Bourguignon, l’actrice est surtout connue pour être membre de la troupe du Splendid et pour son rôle dans la pièce (puis le film) Le père noël est une ordure qu’elle crée en 1979 et dont le personnage de Thérèse restera dans les mémoires. Actrice adorée des français elle enchaine alors une longue carrière dans la comédie puis dans le théatre. Respectée pour ses positions sur l’écologie, elle résidera toute sa vie à la campagne et étonnera toujours par son esprit et son humour sur les plateaux télé.

Jean-Pierre Marielle 1932 – 2019

Sentiment de tristesse infini lors de la disparition de cet immense acteur. Membre d’un trio que j’ai toujours adoré avec le très grand Jean Rochefort et Jean Paul Belmondo.

Alternant théatre, cabaret et cinéma dans des registres totalement différents, il est devenu une véritable référence dans le cinéma français. Son rôle de marquis dans le film de Bertrand Tavernier Que la fête commence (1974) m’a profondément marqué. Mais je l’ai surtout beaucoup vu dans les comédies de Claude Berri, Lautner ou Leconte. Notamment son rôle incroyable dans Les Grands Ducs aux cotés de Jean Rochefort. Un duo que j’aimais énormément. Un monument du cinéma français pour ma part, que j’ai eu beaucoup de mal à voir disparaitre.

Que la fête commence (1974)
Les Grands Ducs (1996)

Agnès Varda 1928 – 2019

Que dire pour qualifier cette immense femme?

Agnès Varda, c’était la créativité, l’humanité et l’amour de l’art. Elle nous a tellement appris qu’il serait impossible de tout citer. César, Lion d’or et Palme d’or : la réalisatrice a su imposer son regard sur le monde et partager des émotions incroyables.

Cléo de 5 à 7, Sans toit ni loi, Les Glaneurs et la Glaneuse et j’en passe, nombreuses sont les oeuvres de Varda qui ont marqué les esprits. Fiction, documentaire, photographie : tout support artistique était bon pour explorer et faire parler l’image.

(230727) Film director Agnes Varda. (Photo by Micheline PELLETIER/Gamma-Rapho via Getty Images)

Très engagée, elle a participé au mouvement pour la parité et l’égalité dans l’industrie du cinéma en lisant un texte très fort sur les marches du Festival de Cannes en mai 2018. L’une des rares femmes à avoir obtenu la célèbre Palme d’or, elle regrettait que les femmes ne soient pas assez représentées. Pour en savoir plus sur ce texte, vous pouvez lire mon article sur les femmes au cinéma juste là.

En France mais aussi aux Etats-Unis (où elle a carrément rencontré Jim Morrisson), Agnès Varda a séduit le monde par sa douceur, son regard, son engagement et ses œuvres.

Le festival de cannes lui a rendu hommage en lui consacrant son affiche de l’édition 2019. Avec une photo prise sur le tournage de son premier film, La pointe courte lorsqu’elle avait 26 ans en 1954.

Une grande femme d’art qui a su se faire une place et qui restera dans l’Histoire.

Il y en a eu d’autres évidemment comme Jean-Pierre Mocky, grand réalisateur français ou Anna Karina que l’on ne peut pas oublier, mais je voulais vraiment revenir sur les personnalités du cinéma qui m’ont marqué dans ma relation avec cet art et dans mon histoire cinéphile. On se retrouve demain pour une nouvelle case, un peu plus joyeuse !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s