SI TU VOIS MA MÈRE : le premier film de Nathanael Guedj – ARTE

Un premier long métrage c’est toujours excitant. On ne connaît pas vraiment le réalisateur, parfois on a suivi ses débuts, vu un court-métrage ou alors c’est complétement l’inconnu. On ne sait pas ce qui nous attend, on ne connaît pas son univers et on se demande ce qu’il a à nous raconter. Vous l’aurez compris : j’adore les premiers films ! 

Si tu vois ma mère, premier long métrage de Nathanael Guedj, projeté dans le cadre du festival Entendez-Voir à Strasbourg (unique occasion de le voir en salles) m’a donc rapidement séduite. Le film ne sortira pas en salles, c’est un programme prévu pour Arte qui a été diffusé ce Vendredi 10 Avril et qui est dispo ICI (gratuitement) jusqu’au 9 Mai.

Et pour une fois, je trouve ça assez intelligent. En effet, le film de Guedj n’aurait pas amené beaucoup de public en salles. C’est un premier film, français, libellé comédie, avec un casting certes assez bon mais pas assez prestigieux pour faire venir le public. Le film n’aurait pas survécu à un passage en salles et c’est bien dommage. Du coup, la diffusion sur Arte me semble bien plus appropriée et donnera une certaine visibilité au réalisateur, et c’est tout ce qu’on souhaite pour un premier film. 

BANDE ANNONCE

Si tu vois ma mère raconte un deuil, celui d’une mère, d’une dépendance, d’une posture d’enfant subi par Max, trentenaire. Après la mort inattendue de sa mère, Max la voit réapparaitre à ses côtés. Il va alors se plonger dans ce sursis quitte à mettre en péril son couple, sa famille, son travail et sa propre santé. Joué par le très bon Félix Moati, le personnage est le seul à voir sa mère. Projection mentale, refus de la perte, trouble psychologique : peu importe, sa mère est là et il en est convaincu. Ils se parlent, rient, se disputent : leur relation fusionnelle n’a pas changé. Elle devient même carrément étouffante quand sa “mère” se mêle de la nouvelle relation de Max. Interprétée par Noémie Lvovsky, toujours aussi expressive et touchante, Monique prend de plus en plus de place dans le quotidien de son fils. Elle est partout, tout le temps, même dans des moments intimes. 

Avec une écriture fine, qui évite de nombreux clichés, le film se construit avec un humour agréable (principalement basé sur le comique de situation lorsque Max répond à sa mère alors qu’il est avec une autre personne etc) et une analyse plus profonde des relations familiales, du deuil et de la perte d’un parent. La relation fusionnelle, presque malsaine, décrite par le réalisateur n’est jamais jugée. Elle met simplement en avant le lien si particulier d’une mère avec son enfant, et à l’inverse, l’attachement particulier d’un enfant pour sa mère. Le deuil de Max est drôle mais douloureux, et pour son premier film, Nathanael Guedj, réussit à nous proposer une vision touchante de cette histoire. 

Le film n’est pas parfait, il a quelques longueurs, quelques scènes qui auraient certainement pu être coupées mais dans l’ensemble, c’est un premier film comme je les aime. On découvre le savoir faire d’un réalisateur, son regard, sa direction d’acteur (qui est vraiment notable puisqu’il a réussi à faire surgir de Sara Giraudeau autre chose que sa minauderie insupportable habituelle), son univers. 

Une scène d’amour est particulièrement révélatrice du talent du jeune réalisateur. La douceur du regard sur les corps, la composition du plan, l’image sublimée par un éclairage quasiment parfait : une scène intime et intense comme on en voit de moins en moins. 

Si tu vois ma mère est un 1er film mêlant humour, psychanalyse et émotion avec Félix Moati, Noémie Lvovsky et Sara Giraudeau que vous pourrez découvrir sur ARTE le 10 avril prochain à 20h55. Un film qui manque peut être un peu d’ambition mais qui m’a vraiment donné envie de suivre les prochains projets de son réalisateur. 

Si tu vois ma mère (ARTE France, Tabo Tabo Films, APC) réalisé par Nathanaël Guedj

Diffusion sur ARTE le 10 avril 2020 à 20h55 et disponible sur www.arte.tv 

Festival Entendez Voir par ici 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s