NANETTE de Hannah Gadsby : le stand up que tout le monde devrait voir

Vous avez tou-te-s un humoriste favori ! Le stand up fleurit de plus en plus sur les plateformes de streaming, notamment sur Netflix qui en a diffusé énormément depuis sa création et qui en achète de plus en plus. Célèbres ou nouveaux talents, il y en a pour tous les gouts dans le catalogue.

Seulement voilà, il n’y a aucun autre programme se rapprochant de celui-ci : NANETTE est le « spectacle » de l’humoriste Hannah Gadsby, comédienne d’origine australienne. Il ne s’agit pas d’un spectacle de stand up ordinaire. C’est une claque, un ouragan, un truc qui vous soulève et vous terrasse. C’est une heure, une petite heure qui va bousculer beaucoup de choses et qui a déjà fait énormément parler depuis sa diffusion en 2018.

Comment vous résumer ce dont parle Hannah Gadsbdy ?

C’est impossible. Elle parle d’elle, de son histoire, de notre Histoire, d’art, de coming out, d’humour. J’ai vu ce spectacle sans savoir vraiment à quoi m’attendre et je pense que c’est exactement comme ça que vous devriez le visionner, la claque n’en sera que plus grande. C’est un visionnage qui force à se faire violence et qui bouleverse totalement votre vision du monde, de votre propre histoire et de votre rapport à l’humour aussi.

Avec une puissance hors du commun, Hannah Gadsby vous emmène là où vous ne vous y attendez pas, elle rit puis se fige. Elle est d’une douceur et d’une violence à la fois, inouïes et indescriptible. Elle vous raconte alors sa véritable histoire, avec intelligence et une écriture incroyable. Elle vous regarde, vraiment, vous inclut dans ce qu’il se passe et vous ne pouvez pas vous en échapper. C’est véritablement l’un des spectacle les plus vrais, touchants et douloureux qu’il m’ait jamais été donné à voir. Alors accrochez vous et foncez, vous ne le regretterez pas.

Je ne souhaite pas en dire plus même si j’aurais tant à partager sur ce sujet, mais Nanette fait partie des objets visuels intimes. Ceux qui bouillonnent au fond de vous et dont il est parfois difficile de parler. Je vous encourage fortement à le voir et à en parler avec vos proches. Car croyez moi, vous allez en ressortir secoué !

Dispo sur Netflix.

CALENDRIER DE L’AVENT #1 – Les sorties ciné/séries de fin d’année

Pour ce premier jour du Calendrier de l’Avent, je vous propose de faire un tour d’horizon des sorties de ce dernier mois de l’année 2019 ! Quelles sont les grosses sorties de cette fin d’année que j’attends patiemment? On voit ça tout de suite ensemble ! N’hésitez pas à allonger la liste avec les sorties que VOUS attendez le plus! C’est parti !

La première semaine de Décembre sera sur le thème de la nostalgie !

En effet, on retrouve deux classiques de notre enfance/adolescence : LA FAMILLE ADDAMS et FRIENDS. Mais également un film, très attendu, MARRIAGE STORY.

Oui oui, La Famille Addams revient en animation sous la direction de Conrad Vernon et Greg Tiernan.

Déjà sorti aux Etats-Unis en Octobre 2019, le film a eu un succès fou avec au casting : Oscar Isaac, Charlize Théron, Chloé Grace Moretz et… Snoop Dogg! L’animation est assez particulière mais je suis assez impatiente de retrouver cette famille qu’on aurait tous voulu avoir autour de la table à Noel. Seul bémol : le casting français est vraiment mauvais (coucou Kev Adams) donc, allez le voir en VO please ! Le film sera en salles françaises le 4 décembre !

Quand il s’agit de nostalgie et de télévision, ma première pensée ne se tourne pas forcément vers la série culte FRIENDS créee par David Crane et Martha Kauffman. Pourquoi? Eh bien parce qu’elle fait encore partie de ma vie depuis plus de 15 ans! Je la regarde très (trop) régulièrement et je suis toujours aussi fan. Qui ne connait pas ce groupe d’amis vivant à New York? Qui n’a jamais entendu ce générique incroyable? Tout le monde connait LA réplique culte « MAIS ON AVAIT ROMPU » de Ross non?

Alors quand j’ai appris qu’une sélection de 12 des meilleurs épisodes de la série serait diffusée sur grand écran à l’occasion des 25 ans de la série : mon cœur a explosé de joie. Lancée par Gaumont/Pathé, cette soirée d’exception aura lieu le 6 décembre. Alors si vous avez une séance près de chez vous, FONCEZ. Pour réserver vos places ou voir la liste des épisodes diffusés c’est par ici.

Le même jour, Netflix va faire trembler nos cœurs également. Si je vous dis Scarlett Johansson? Maintenant si je vous dis Adam Driver? Oui, je parle bien du nouveau film de Noah Baumbach : MARRIAGE STORY. Un film qui va parler d’un divorce éprouvant avec un point de vue propre à chaque personnage. Le casting, le réal, le sujet et la bande annonce : tout m’a séduite dans ce projet. Il ne sortira pas en salles mais sera donc disponible sur la plateforme dès le 6 décembre prochain. Déjà nominé aux Golden Globes, acclamé au TIFF, ce nouveau bijou me semble vraiment être l’un des films qui va faire du bruit en cette fin d’année. Loin d’être un film joyeux, cela s’annonce malgré tout comme une sacrée claque que l’on va tous se prendre sur notre canapé.

SISTERHOOD in Brasil

La semaine suivante, le 11 Décembre précisément, sort LE film que j’attends le plus. Pourquoi? Parce que je l’ai vu au Festival de Cannes lors de la cérémonie de clôture de la compétition Un Certain Regard, Gagnant du Grand Prix, ce film brésilien a été une énorme claque. J’attends depuis des mois de pouvoir vous en parler et j’ai hâte de pouvoir enfin le faire.

LA VIE INVISIBLE D’EURIDICE GUSMAO de Karim Aïnouz raconte l’histoire de deux sœurs qui vont se retrouver séparées malgré elles par la vie et par un père trop traditionnel dans ce Brésil des années 50. Elles prendront en main leur destin, sans jamais renoncer à se retrouver. Un bijou que je vous encourage vivement à aller voir au cinéma. C’est beau, c’est grand, c’est un film magistralement écrit et porté par deux actrices incroyables notamment Julia Stockler que j’ai trouvé magique.

Un nouveau film cannois qui vaut le détour !

La semaine suivante, on retrouve le nouveau film de Robert Eggers. Vu il y a quelques semaines en festival, The Lighthouse est un film qui m’a vraiment scotché. Porté par un duo totalement improbable mais vraiment impressionnant : Willem Dafoe et Robert Pattinson. Le film raconte la descente aux enfers et la folie qui anime deux gardiens de phares qui se retrouvent bloqués sur leur île. En noir et blanc, en 4/3 et dans un registre fantastique assumé : le film est dérangeant, déroutant et vraiment particulier. Un petit bijou de cinéma comme on en voit rarement. Je vous en reparle très vite! En salles le 18/12.

Le 20 Décembre, c’est 100% Netflix !

Entre inquiétude et hâte, les deux programmes vont faire couler beaucoup d’encre.

Le bonheur de retrouver Anthony Hopkins….en pape. Oui, THE TWO POPES de Fernando Meirelles débarque enfin sur la plateforme. Anthony Hopkins et Jonathan Pryce (le Grand Moineau dans GOT, pour ceux qui veulent une référence catholique en plus) réunis dans ce drame inattendu qui nous plonge dans un tournant historique de l’Eglise catholique. Un thème qui peut en rebuter certains, mais qui ne manque pas d’intérêt. (Et puis, Hopkins, je suis désolée mais il pourrait animer une émission de cuisine : je me jetterais dessus.)

Pour ceux que le drama catholique historique avec deux acteurs incroyables n’intéressent pas (qui êtes vous??) j’ai autre chose à vous proposer : THE WITCHER de Lauren Schmidt Hissrich. J’en entends déjà quelques uns hurler, et je vous comprends. La série est attendue depuis quelques temps déjà mais aussi crainte par beaucoup d’entre vous. Adaptation live de la saga littéraire du Sorceleur et du jeu vidéo, Netflix s’attaque a du gros cette fois ci. Le nom de Henry Cavill pour reprendre le rôle principal ainsi que les premiers visuels ont fait grincer des dents. Le 20 Décembre, il sera temps de prendre son courage a deux mains et de se faire un avis !

IT’S CHRISTMAS TIME.

Yes, i know. Mais pour ceux qui préfèrent passer Noël dans le noir face à quelque chose de VRAIMENT intéressant (désolée tata, mais tes photos de vacances, tout le monde s’en fout), il y a de quoi faire en ce 25 Décembre. Du beau, du poétique et du grand spectacle au programme.

LE LAC AUX OIES SAUVAGES de Diao Yinan, thriller chinois présenté en compétition officielle à Cannes. Un film qui a l’air d’être un petit bijou de réalisation avec un synopsis plutôt banal malgré tout : un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au cœur d’une chasse à l’homme. Cela dis, entre les échos qu’on a déjà eu, les images et les bandes annonces, ce film m’enchante déjà et je ne serais vraiment pas contre passer ma soirée en sa compagnie ! Et vous?

En face du tapis rouge, il y a également du grand spectacle. Attention, faites place à … CATS de Tom Hooper ! Alors oui, le casting officiel fait un peu peur (Taylor Swift, Idris Elba, Jennifer Hudson etc) mais les petits noms qu’on ne voit pas beaucoup dans la promo valent le détour : James Corden et Ian McKellen ! Franchement, si ces deux noms donnent pas envie de se dire que ce film va être un bon gros what the fuck des familles… Et puis la bande annonce, honnêtement, elle claque. Des chats, des poils, des chansons et des décors en carton vachement bien faits. Noël c’est aussi ça : se vautrer dans un fauteuil en boulottant des popcorns devant un film presque honteux. Cette année, CATS est là pour ça !

J’espère que ce petit récap des sorties que j’attends le plus pour ce dernier mois de 2019 vous a plu ! N’hésitez pas à rajouter les vôtres en commentaires (je sais que vous allez ajouter Star Wars pour certains, promis on ne vous juge pas)! On se retrouve demain pour la case numéro 2 😉

LA MÉTHODE KOMINSKY/GRACE ET FRANKIE : senior is the new sexy

Aujourd’hui je reviens vous parler non pas d’une mais de deux séries chères à mon cœur : LA MÉTHODE KOMINSKY créée par Chuck Lorre (diffusée depuis 2018) et GRACE ET FRANKIE créée par Martha Kauffman (diffusée depuis 2015).

Je viens de binge-watcher la saison 2 de La Méthode Kominsky, et entre deux rires francs je me suis dit qu’il fallait absolument vous parler de ces nouvelles séries qui mettent en avant les séniors et qui sont devenues mon nouvel anti-dépresseur.

La recette est la même pour ces deux séries : un duo de séniors, amis depuis longtemps, mais que tout oppose (ou presque) et qui sont pourvus d’un humour incomparable. Le sarcasme, le rire grinçant, l’amitié profonde et la vie quotidienne des séniors sont le socle de ces deux histoires.

D’un coté, nous avons un duo de femmes qui se lient d’amitié après s’être fait larguer par leurs maris qui, après 40 ans de mariage, leur annoncent leur homosexualité (et leur couple). Tornade inattendue dans leur vie, Grace et Frankie vont devoir s’accommoder de cette nouvelle et trouver des solutions. Elles finissent par vivre ensemble et durant 5 saisons, nous font vivre leurs péripéties. Avoir 70 ans et se retrouver seule ça ressemble à quoi? Le quotidien, la sexualité, la mobilité, la mémoire ou encore le sport : comment on s’en sort quand on fait face à la vieillesse ? Entourées de leurs enfants et de leur humour inébranlable, Grace et Frankie nous brossent un portrait de la vieillesse touchant, drôle et profond.

La série est portée par un casting absolument PAR-FAIT avec les fabuleuses Lily Tomlin et Jane Fonda, mais aussi Martin Sheen et Sam Waterson. Malgré une baisse d’intérêt (pour ma part) envers le scénario pour la cinquième saison, Grace et Frankie est une série délicieuse qui se regarde sans faim. On se retrouve à rire de bon cœur, à se questionner et à réaliser combien la vie des séniors peut très vite devenir compliquée. On s’en amuse et s’imagine dans plusieurs années entourées de nos amis. À noter que la série a été créée par l’ancienne co-créatrice de FRIENDS, qui est LA série comédie reine du genre et que la BO de la saison 1 est vraiment géniale ! Si avec tout ça vous n’êtes pas convaincus…

Lily Tomlin et Jane Fonda dans GRACE AND FRANKIE

De l’autre coté, nous avons un duo d’artiste : Sandy Kominsky est un acteur en fin de carrière qui décide de donner des cours à la nouvelle génération. Il est soutenu par Norman Newlander son agent de longue date.

LA MÉTHODE KOMINSKY est une pure pépite. Je crois que sa force est véritablement son écriture et sa simplicité. En effet, la série est assez courte (8 épisodes par saison) et ne s’embarque pas dans des intrigues folles. Arthrite, sexualité, alcool, carrière, décès, maladie ou paternité : la série brosse de nombreux sujets qui finissent par être traités avec une finesse assez dingue. Les dialogues de cette série sont véritablement incroyables. Je me suis surprise plusieurs fois à éclater de rire et c’est assez rare. Le duo Sandy/Norman est à mourir de rire tant ils sont résignés, sarcastiques et pourtant si touchants dans leurs espoirs et leurs désirs.

Il n’y a pour l’instant que deux saisons, mais la série est directement entrée dans le panthéon des œuvres à l’humour grinçant. C’est un petit bijou d’écriture crée par le créateur de THE BIG BANG THEORY et MON ONCLE CHARLIE, deux chefs d’œuvres comiques du petit écran. Mais la dernière (et non des moindres) raison de dévorer cette série, c’est pour son casting : Michael Douglas et Alan Arkin. Rien que ça ! Un duo absolument iconique qui manie parfaitement l’auto dérision et la résignation. Un rôle qui a d’ailleurs valu un Golden Globe à Michael Douglas pour Meilleur acteur dans une série comique. Un pur délice, je vous dis !

THE KOMINSKY METHOD

Les deux séries sont disponibles sur NETFLIX.

Séries addict – 8 séries originales qui débarquent à la rentrée

Parlons peu, parlons essentiel et kit de survie : les séries ! Vous en avez marre d’attendre la saison 12 de votre série préférée? Vous avez été déçus par les sorties de l’été? Pire encore, vous vous êtes retrouvés à passer une nuit blanche devant la saison 3 de 13 reasons why en vous demandant ce qui vous étiez arrivés? Avec la reprise, plus question de perdre nos soirées chill devant des choses ennuyeuses. Alors j’ai fait mes petites recherches, et je vous ai concocté une petite sélection des séries originales et toutes neuves qui débarquent dans les semaines à venir. A vous les nuits blanches qualitatives et les belles découvertes !

Les Sauvages

On commence par l’improbable : une série française qui parle de terrorisme, de politique et de guerre familiale. On est tous d’accord pour dire que les séries françaises parviennent difficilement à trouver leur public. Mais cette fois, Canal + propose un casting assez fou pour un projet qui s’annonce tout aussi intriguant. Roschdy Zem, Marina Foïs et Amira Casar sont au casting de cette nouvelle création originale de Canal +, signée Sabri Louatah et Rebecca Zlotowski (Une fille facile, actuellement au cinéma). Adaptée du roman du même nom, Les Sauvages sera diffusée à partir du Lundi 23 Septembre. Alors pour les amoureux de Roschdy Zem et de la géniale Marina Fois (je plaide coupable) mais aussi pour les curieux de notre patrimoine télévisuel, rendez-vous sur Canal + dans quelques jours.

Prodigal Son

Malcom Bright est un psychologue criminel qui aide la police de NY à résoudre des crimes. Pourquoi est-il si doué ? Son père est l’un des plus grands tueurs en série : Le Chirurgien.

Une nouvelle série sur les sérials-killers avec un consultant qui s’y connait un peu trop, c’est du déjà vu? Certes, il n’y a rien d’original là dedans. Cependant, c’est le type de série qui, quand elle est réussie, peut véritablement devenir une obsession et un chef d’œuvre. Prodigal Son s’annonce très sombre, et surtout a un casting extrêmement excitant : Michael Sheen en père psychopathe, tueur glaçant et dérangé, sérieusement, à qui ça ne donne pas des papillons dans le ventre? Rendez-vous dès le Lundi 23 Septembre, sur FOX (donc à streamer probablement).

Et pour ceux qui souhaitent se délecter de M. Sheen encore un peu plus, rattraper vite Good Omens (sur Amazon Prime Video) où il nous régale aux cotés du grand David Tennant : délicieusement drôle et cynique.

Carnival Row

Vous avez certainement du en entendre parler depuis quelques semaines déjà, mais la nouvelle série d’Amazon Prime Vidéo, Carnival Row, est semble – t – il une petite merveille. Esthétique incroyable, univers fantastique où créatures mythologiques se retrouvent à cohabiter avec les humains à l’époque victorienne et thèmes d’actualités : il y a de nombreuses raisons pour se plonger dans cette nouvelle série. De plus, et c’est un argument à double tranchant, le casting est assez…étonnant. Orlando Bloom et Cara Delevingne sont en effet les vedettes de cette première saison. Intriguant non? La série est disponible depuis fin aout sur Amazon Prime Vidéo alors c’est le moment de troquer vos codes Netflix avec un ami abonné à Prime !

Dark Crystal

En cette rentrée 2019, Netflix fait aussi dans la série fantasy. Mais cette fois, le pari est incroyable : une série avec des marionnettes, des vautours géants et des peuples tout aussi étranges ! Alors certains connaissent peut être déjà l’histoire de Dark Crystal puisqu’il s’agit d’un film sorti en 1982. 37 ans après, voici … le préquel ! Une série en 10 épisodes dont l’histoire se déroule toujours sur la planète Thra. Au vu des premières images, on ne peut que saluer le projet et croyez moi, ça vaut le détour. Visuellement incroyable, Dark Crystal parle de tolérance, d’écologie, de préservation et tout cela dans un univers totalement déconcertant de beauté et de poésie. Et en plus c’est réalisé par Louis Leterrier, donc c’est made in France ! De plus, au niveau du doublage, on ne se moque pas de nous. Le casting est absolument impressionnant : Natalie Dormer, Taron Egerton, Helena Boham Carter, Andy Samberg, Mark Hamil, Simon Pegg ou encore Mark Strong. De quoi vous donner le tournis et l’envie de lancer la VO sans réfléchir pour ceux qui auraient encore des doutes. Disponible depuis le 30 août sur la plateforme, je vous conseille vivement d’y jeter un œil.

vidéo de Captain Popcorn qui vous en parle en détail avec Louis Leterrier en guest

Years and Years

Bon, certains l’ont peut être déjà vu et j’en ai d’ailleurs déjà parlé sur le blog (article ici pour en apprendre un peu plus, sans spoils) mais comme la série est officiellement diffusée sur Canal + depuis début Septembre, je vous en reparle avec joie. Years and Years, c’est une série d’anticipation en six épisodes qui prend la forme d’une chronique familiale et politique. La série montre, via la vie d’une famille anglaise, les changements radicaux dans le domaine politique, écologique, économique et technologique et leurs conséquences sur le monde. Cette chronique sur 15 ans commence lorsque la Grande-Bretagne se retire de l’Union Européenne. Un récit qui bascule très vite dans nos plus grandes appréhensions et qui est un véritable coup de poing. Mention spéciale pour Emma Thompson, qui est absolument terrifiante. A découvrir, sans plus attendre, mais peut être pas un Dimanche soir sinon vous risquez de passer une sale semaine!

Unbelievable

Restons dans la joie et l’allégresse avec la mini série originale de Netflix : Unbelievable. Adaptée d’une enquête journalistique récompensée du prix Pulitzer, la série raconte les difficultés de la police pour élucider les affaires de viol. On suit notamment l’histoire d’une adolescente qui porte plainte pour viol mais les preuves manquent et la police finit par abandonner l’affaire. Dans un autre État, deux journalistes s’emparent de l’affaire et finissent par découvrir de nombreux faits…et victimes. La bande annonce donne déjà le ton et le casting finit à nous donner envie de nous plonger dans cette horreur : Toni Collette et Meritt Wever, rien que ça ! Réalisée par Susannah Grant, la série composée de huit épisodes sera disponible sur Netflix dès le 13 Septembre et promet de nous glacer le sang.

The Politician

LA série attendue de ce mois de septembre, c’est The Politician. Comédie loufoque, sorte de teen movie décadent et intelligent : la série des créateurs de Glee révolutionne l’univers du lycée et apporte un regard politique et sérieux sur la société actuelle. Ryan Murphy va-t-il réussir sa rentrée chez Netflix? On l’espère, car le projet est prometteur avec un casting tout aussi excitant : Ben Platt dans le rôle principal, avec Barbra Streisand (oui oui) et Gwyneth Paltrow à ses cotés. A découvrir dès le 27 Septembre sur la plateforme.

His Dark Materials

Le meilleur pour la fin ! Clairement, c’est le projet qui m’a le plus excitée ces derniers mois. Après la désastreuse adaptation cinématographique du premier volet par Chris Weitz en 2007 (trop douloureux pour en parler plus longuement), c’est HBO qui a entreprit d’adapter la trilogie À la Croisée des Monde de Philipp Pullman…en série ! Que dire à part que l’excitation est à son maximum et qu’au vu des premières informations, ça s’annonce plutôt lourd !

Pour resituer l’histoire, il s’agit d’une trilogie qui se déroule dans un monde parallèle où la magie, la théologie et la science occupent une place primordiale. Lyra, une jeune orpheline, va découvrir l’existence d’un complot terrifiant impliquant l’enlèvement de nombreux enfants. S’en suit une quête incroyable, une épopée magnifique qui va conduire Lyra jusque dans le grand Nord pour découvrir la vérité sur l’étrange phénomène de la Poussière.

Les bouquins sont fantastiques et ont bercé mon adolescence (je vous conseille à tous de les lire, croyez moi, c’était le Game Of Thrones de l’époque!). Des ours en armure, des compagnons de vie en fourrure, des liens invisibles, des complots et de la magie : cela fait des années que j’attends patiemment qu’une adaptation épique voit le jour, et enfin, nous y sommes peut être. Portée par un casting de rêve (James McAvoy, Dafne Keen, Clarke Peters etc), His Dark Materials s’annonce aussi impressionnante que réussie. La date de sortie n’est pas encore dévoilée mais il semble que ce soit prévu pour cet automne !

Avec tout ça, vous êtes parés pour affronter la rentrée, l’automne et les dimanche de pluie ! De la nouveauté, des castings fous, des créations originales et des adaptations incroyables : cette fin d’année s’annonce épique.

Binge Watch and Chill les amis !

The Society : quand Netflix s’attaque à Sa Majesté…

Avant d’entamer dix jours intense pour suivre le Festival de Cannes 2019, je me suis perdue dans les méandres de Netflix. Une nouvelle série est mise en avant sur la plateforme et le synopsis vous parlera peut-être : plus de 200 adolescents se retrouvent piégés dans ce qui semble être une copie conforme de leur riche petite ville. Elle est vide, encerclée par une forêt immense et il n’y a plus personne à part eux. Après le choc et l’incompréhension, place au pouvoir, aux règles et à l’ordre. Qui dois diriger ce nouveau monde? Quelles seront les règles à appliquer pour être en sécurité? Le pouvoir, ça s’apprend ou ça se prend? Tant de questions que la série tente d’exploiter avec une dizaine de personnages, assez caricaturaux.

The Society

Librement inspirée de Sa majesté des mouches de William Golding, que nous avons tous lu dans nos jeunes années, la série peine à trouver son équilibre. Avec Riverdale, Netflix a déjà prouvée que les séries pour adolescents, sous fond de scénario un peu fantastique, c’était pas son fort (à part Stranger Things qui sort un peu du lot). A partir de la saison 2, le fil narratif part complétement en vrille et devient peu crédible. Ici, avec The Society, l’inexplicable transforme les doutes en peur et les clans se forment pour survivre. Jusque là, on y croit : les fortes têtes prennent l’ascendant et on assiste à une véritable mise en place d’une nouvelle société avec ses propres règles. Mais le concept s’épuise assez vite et je crains un retour en fanfare avec un scénario abracadabrant.

Malgré la caricature un peu dommage de la plupart des personnages (fille populaire détestée, outsider méprisé, sportifs transformés en gardes du corps ou encore fils de riche qui s’avère être un psychopathe etc.) et du scénario (histoires d’amour, jalousies, bal de promo etc.) certaines idées sont assez intéressantes. Notamment le questionnement sur les limites à ne pas franchir : comment ne pas passer du coté de la dictature? Le partage des ressources, des tâches, de la sécurité et de la pérennisation de la société : tout doit être contrôlé et inventé sans dépasser les limites. De nombreux dialogues se veulent un peu moralisateurs mais fonctionnent malgré tout assez bien.

La série manque un peu de tension dramatique et abuse un peu des gros plans et des monologues désespérés. Cependant, le personnage de Campbell, bien qu’insupportable, est certainement l’un des plus intéressant avec une évolution assez prenante. Le personnage en lui même est certes peu original mais il est nécessaire pour maintenir un minimum de tension et piquer notre intérêt. De plus, il est plutôt bien écrit et sa présence à l’écran assure une suite (s’il y en une) plutôt tendue et intéressante. Avec une fin de saison à couper au couteau, on reste quelque peu sur notre faim. Une saison 2 n’est pas encore prévue (cela se décidera en fonction des audiences) mais elle est clairement nécessaire pour faire basculer la série dans un autre registre que celui de l’énième série pour ados. La série peut malgré tout se vanter d’avoir à sa réalisation Marc Webb (500 jours ensemble) qui d’ailleurs fera un petit clin d’œil à son film en l’incluant à une des scènes de la série. Malin !

A voir sur Netflix depuis le 10 mai. 1 saison de 10 épisodes pour le moment.