REGARDS CONFINÉS #6 : en manque d’action ?

Qui est-ce qui a encore des choses incroyables à raconter à ses proches au téléphone? Qui, parmi nous, a un terrain assez grand pour faire un parcours du combattant dans son jardin? Qui est-ce qui s’est fait une petite course poursuite avec la police pour sortie inopinée et inexpliquée? Ne nous mentons pas, ce confinement rends nos vies passablement vides de nouveaux dramas et d’actions dignes de ce nom !

Ready?

J’ai donc décidé de vous offrir un petit shot d’adrénaline afin de vous secouer un peu et de vivre une bonne dose d’émotions fortes en direct de votre canapé ! On se retrouve pour quelques films d’action certes, mais qui sortent du lot et ont tous quelques particularités. A voir ou revoir sans modération ! C’est parti 😉

//

Je ne sais même pas si il faut l’inclure dans cette sélection, tant il est évident, mais je ne pouvais pas le mettre tout au bas de l’article. Faites un triomphe pour le quatrième opus de la saga : Mad Max, Fury Road de Georges Miller. Existe-t-il plus jouissif, plus explosif, plus impressionnant et plus cinématographiquement parfait que ce film? Je me dois de répondre par la négative. C’est un concentré de technique, une explosion d’esthétisme et de rage qui vous prends aux tripes. Une version en noir et blanc est également disponible et donne au film une dimension totalement décalée. Dans tous les cas, cet opus est l’une des plus grosses bombes esthétiques du cinéma et vous donnera des frissons du début à la fin. Avec un casting porté par Tom Hardy et Charlize Theron, le film repousse les limites de l’action et de la technique pour un shot d’adrénaline et de couleurs comme on en a rarement vu à l’écran. Une pure folie signée Georges Miller, pour notre plus grand plaisir.

//

Dans un registre un peu plus sombre mais tout aussi explosif, je me dois de vous conseiller The Equalizer d’Antoine Fuqua, sorti en 2014 avec un Denzel Washington un peu beaucoup trop calme, qui finit par exploser dans toute sa splendeur! Il s’agit d’un thriller ultra violent mais qui trouve son équilibre dans son esthétique et son scénario. Le film raconte comment un ancien agent secret va se lancer dans une guerre contre la mafia russe, après avoir rencontré une jeune femme travaillant pour eux. Teri, jouée par l’excellente Chloé Grace Moretz, embarque donc McCall dans une lutte acharnée et réveille sa soif de justice et de vengeance. Rythmé par des combats absolument fabuleux (les chorégraphies sont dingues) et un méchant extrêmement charismatique (interprété par Marton Csokas), ce film est une réelle claque et une bonne leçon de mise en scène.

//

L’autre figure de la baston charismatique c’est sans conteste Bruce Willis, et on le retrouve notamment dans Die Hard sorti en 1988 et qui donnera lieu à une saga du même nom. Mais ce premier opus est clairement le meilleur de tous. Avec Alan Rickman (always…) en méchant des années 80 et Bruce Willis en cascadeur, Piège de Cristal est clairement l’un des films d’action les plus improbables. Humour noir, grand spectacle et rebondissements incessants, c’est l’un des films qui ne prends pas une ride et est armé d’un suspens sans failles. Indemodable.

//

Revenons aux bons grands classiques du genre avec le maitre de la bagarre sanglante : Quentin Tarantino et son cultisime, Kill Bill ! Disons le, à l’heure actuelle, je crois qu’on tuerais tous pour avoir un minimum de la vie de Black Mamba : une bonne liste de gens à dégommer, des rencontres bien sanglantes et une bonne dose d’action. Alors pour retrouver le mode d’emploi d’une vengeance aux petits oignons, dans un registre bien propre à notre cher Quentin, on se (re)visionne la saga Kill Bill avec son esthétique incroyable, sa dose de sang indécente et sa bande originale exceptionnelle. Un classique qui fonctionne toujours autant.

//

Tarantino sait aussi amener son talent dans des co-productions très particulières comme avec le grand Sin City réalisé par Frank Miller et Robert Rodriguez (le seul et l’unique) et sorti en 2005. On y retrouve notre cher Bruce Willis mais aussi Mickey Rourke, Jessica Alba et Benicio Del Toro. Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes, c’est un film qui séduit par son côté âpre, sexy, sombre et profondément créatif. Robert Rodriguez a prouvé encore une fois sa singularité, impossible à copier, avec cette adaptation de BD et cette capacité à relier les deux arts à la perfection. Un condensé d’action, de sang et d’âmes perdues dans un ovni, un petit bout de cinéma et une grande œuvre qu’il faut absolument (re) découvrir.

Et pour ceux qui aimerais en savoir un peu plus sur Rodriguez et son histoire avec cette créativité singulière, je vous remet ICI mon article sur la rencontre incroyable à laquelle j’ai pu assister à Cannes l’année dernière où il nous a exposé ses derniers travaux et son rapport au cinéma.

//

Autre maitre de l’esthétisme et de l’univers particulièrement sombre c’est Nicolas Winding Refn et son Drive devenu extrêmement populaire. Avec des influences/références à Scorsese ou Tarantino, ce film est un réel plaisir pour les yeux (et les oreilles). Une mise en scène qui lui a valu un prix lors du Festival de Cannes en 2011, une esthétique impressionnante et une bande originale incroyable font de Drive une véritable œuvre à part entière. On y retrouve un Ryan Gosling impénétrable, presque muet, mais d’une puissance exceptionnelle, accompagné de Carey Mulligan, Brian Cranston ou encore Christina Hendricks. Un film sous tension, mené à la baguette par un réalisateur ambitieux pour un résultat explosif !

//

Il fallait bien placer l’agent 007 quelque part dans cette sélection, et pour ma part, mon opus préféré est tout trouvé : Casino Royale de Martin Campbell. Le baptême de Daniel Craig dans la peau de l’agent le plus célèbre du cinéma est totalement réussi. L’un des meilleurs de la franchise pour ma part, dans lequel on a enlevé un peu de grand spectacle pour y ajouter plus de profondeur. Résultat : un grand film avec, cerise sur le gâteau, l’extraordinaire (je suis tout à fait objective, promis) Mads Mikkelsen dans le rôle d’un des méchants les plus charismatiques de l’histoire (rien que ça!). Un excellent coup de poker pour Campbell et son 007 revisité.

//

Je n’ai jamais eu autant de mal à constituer une sélection ! J’ai encore tant de films en tête mais je me suis forcée à vous partager uniquement ceux qui, à mon sens, sont vraiment particuliers, intéressants ET explosifs ! On fera peut être un autre numéro dans quelques temps, en attendant, n’hésitez pas à me dire quel film vous ravie lorsque vous êtes en manque d’action !

REGARDS CONFINÉS #5 : friends party

Le confinement donne du fil à retordre à notre vie sociale. Cependant, la technologie nous offre quand même de nombreuses solutions pour continuer à se voir, se parler, débattre pendant des heures ou boire jusqu’à plus soif en compagnie de ses meilleurs amis! On se sollicite dans des formats et des situations tellement improbables qu’on finira par avoir des souvenirs incroyables.

Vous avez déjà fait une dizaine d’apéros en visio, des picolos, vous avez refait le monde jusqu’à l’aube et vous avez même réussi à trouver des remèdes maisons au virus qui nous frappe : en bref, les idées manquent et vous ne savez plus quoi faire avec vos proches à distance. Et si vous regardiez un bon film en mangeant du popcorn et en discutant avec vos potes, chacun dans son salon?

Je vous ai préparé une sélection de films à voir entre amis, pour changer d’air et passer une soirée comme au cinéma (les gens trop grands devant vous et les couples qui se galochent à coté de vous en moins) !

Five de Igor Gotesman

Devenu culte en très peu de temps, le film de Igor Gotesman se hisse tout en haut de ma liste. Pierre Niney et François Civil mènent la barque d’un groupe d’amis d’enfance qui réussi enfin à vivre ensemble. Malheureusement, la dolce vita va vite prendre un tournant dramatique lors que le père de Samuel lui coupe les vivres, l’obligeant à trouver une autre solution pour gagner sa vie : dealer ! Une idée très mauvaise évidemment, qui va donner lieu à de nombreuses péripéties comiques et dramatiques à la fois.

Avec un humour particulier mais souvent très juste, et un casting en harmonie, Igor Gotesman réalise l’un des films de potes les plus jouissifs de ces dernières années.

Hilarant et touchant, c’est LE film par excellence pour démarrer ce week-end avec vos potes.

La trilogie Cornetto de Edgar Wright

La trilogie parfaite pour une soirée improbable. Le monde de Edgar Wright dans une saga parfaite pour la situation que nous vivons.

Lorsque Shaun Of The Dead est sorti en 2004, il n’était pas question d’une trilogie. Le trio Wright/Pegg/Frost a ensuite travaillé sur Hot Fuzz et quelques années plus tard, sur Le dernier Pub avant la fin du monde. Les trois films n’appartiennent pas au même univers ni au même genre cinématographique. Ils sont simplement reliés entre eux par l’équipe qui les a réalisés/écrits à savoir Edgar Wright et Simon Pegg ainsi qu’une équipe d’acteurs commun comme Nick Frost, Martin Freeman, Patricia Franklin etc. Mais au fil du temps, on remarque de nombreux clins d’œil d’un film à l’autre. Et après une remarque d’un journaliste, l’idée de la trilogie « Cornetto » s’est mise en place (également appelée The Three Flavours Cornetto Trilogy). Une réplique relie les trois films, et la glace en question est présente dans chacun des trois longs métrages : rouge dans Shaun of The Dead (zombie), bleue dans Hot Fuzz (police) et verte dans Le dernier pub avant la fin du monde (extraterrestre).

Mais ce qui en fait une trilogie géniale à regarder entre amis, c’est son humour complétement décalé. Chacun des trois univers est traité avec comme repère : la parodie du genre. Et c’est une véritable bombe de références, d’humour et d’explosions en tout genres. A regarder sans modération !

Je voulais aussi vous conseiller l’un des derniers films de Edgar Wright qui n’est autre que Baby Driver (2017). Avec un casting incroyable (Ansel Elgort, Kevin Spacey, Jon Hamm, Jamie Fox etc), ce film est une petite pépite du genre. Un film d’action avec un scénario classique mais basé sur une idée originale c’est assez rare pour être relevé. En effet, toute l’histoire de Baby se base sur le fait qu’il roule au rythme de la playlist qu’il écoute. Mélomane, il est d’une intelligence mais aussi d’une naiveté à toute épreuve. Avec un montage impressionnant, Baby Driver est un film qui vous fera passer une excellente soirée et vous donnera également quelques idées pour vos prochaines playlists 😉

Good Morning England de Richard Curtis

Pour rester dans la musique, direction la radio pirate la plus cool du grand écran : Good Morning England de Richard Curtis est un good movie qui va faire du bien à vos oreilles, à vos yeux et à votre petit cœur en ces temps de confinement.

Radio Rock est une radio pirate émise sur un bateau en pleine mer du Nord pendant que le gouvernement tente de faire interdire toutes les ondes. Un équipage haut en couleurs, une véritable famille qui se bat pour continuer à faire vivre la musique coute que coute. Une ode à la marginalité, la passion, la musique et l’amour qui vous donnera envie de vous enfuir avec vos potes pour vivre votre passion ! Bon, certes, votre meilleur ami n’est pas Philip Seymour Hoffman mais bon, il peut pas être parfait !

The Nice Guys de Shane Black

Russell Crowe et Ryan Gosling réunis dans un film policier totalement improbable, ne serait-ce pas un goal de soirée réussie? Shane Black nous offre une comédie policière en plein coeur de L.A des années 70, avec look improbable, conspirations de célébrités et situations loufoques. Porté par un duo génial que l’on attendait pas forcément dans ce type de film, The Nice Guys est un petite bombe d’humour et de divertissement.

OSS 117 de Michel Hazanavicius

Quoi de mieux pour s’évader que de partir en mission avec le meilleur (du pire) agent secret made in France? Jean Dujardin, dans le costume de Oss 117, agent émérite (ou pas) des services secrets français, c’est l’une des meilleures choses des années 2000.

Au Caire puis à Rio, les méthodes improbables de Oss sont déléctables. Avec une écriture incroyable, mêlant références cinéphiles historiques et humoristiques, Hazanavicius propose une comédie presque parfaite. En deux oeuvres que l’on retrouve chaque fois avec grand plaisir. Alors, comment est votre blanquette ?

à noter qu’un troisième volet est en préparation, sous la direction cette fois de Nicolas Bedos, ce qui annonce surement une différence assez notable avec les deux premiers. A suivre.

Nous trois ou rien de Kheiron

En 2015, le comédie Kheiron nous a offert un film assez incroyable. Il nous raconte le destin de ses parents; Hibat et Fereshteh, de la révolution Iranienne aux quartiers Parisiens. Dans une comédie touchante, au casting presque parfait (Leila Behkti, Gerard Darmon, Alexandre Astier entre autres), il nous embarque dans son histoire familiale mais aussi dans l’Histoire de son pays d’origine. Une traversée que l’on découvre avec plaisir, et où l’humour est au coeur de tout. De franches tranches de rires avec un fond intelligent et passionnant, c’est ce qu’on appelle une comédie française réussie !

La trilogie de Cédric Klapish

La trilogie qui a révélé Cecile de France (et lui a valu deux Césars) mais aussi Romain Duris est un petit cocon de soleil, de nostalgie et de cinéma. L’auberge espagnole (2002), Les poupées russes (2005) et le dernier, et plus mature, Casse Tête chinois (2013) font partie de la trilogie réalisée par Céderic Klapish où l’on suit le parcours de Xavier Rousseau, de ses 20 à ses 40 ans.

Tableau d’une génération, avide de voyages, de rencontres et de rêves, cette trilogie vous donnera des envies d’ailleurs.

J’espère que cette petite sélection vous aura donné des idées de soirées entre potes, à distance ou simplement envie de voir, revoir ou découvrir des œuvres qui nous envoient de bonnes ondes en ces temps difficiles.

N’hésitez pas à partager ce nouveau numéro et à me dire quels sont vos films fétiches que vous regardez pour vous remonter le moral ! On se retrouve très vite pour un sixième numéro et en attendant, prenez soin de vous !